Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La fermeture du cercle

5 Septembre 2021 , Rédigé par jean-louis bec Publié dans #La fermeture du cercle

 

La fermeture du cercle (extraits du texte et de la série photographiques, seule la première partie de la série est mise en ligne)

 

Avec RouBina

Avec RouBina

 

Entrer.

Franchir le seuil des forêts quand le sensible puise au silence apparent ;  l'équilibre des pas alors sur la flèche perçante d'un rayon.

Ecouter ce rien qui bât derrière chaque frémissement des arbres, ce doux murmure qui les maintient serrés pour les unir à la Terre.

Contempler le socle de la luxuriance, la vivacité lente des plantes qui savent, ce lointain profond où se loge le temps.

Effleurer les lignes et les songes qui courent parmi les feuilles lourdes de la mémoire cachée.

Lire et relire le récit de la sève primordiale dans sa gangue de sucre.

Deviner ce qu'on ne peut savoir, le mystère entier et l'énigme vibrante, les êtres du vivant aux pulsations fragiles, ces êtres de vision sous-jacente et fébrile.

Invoquer par l'étrange le primitif diffus paré des lois sylvestres.

Se dresser pour embrasser, ressentir la puissance délicate, les forces élémentaires, les cordes tendues par l'élan de la terre, l'écho de chaque instant bâtisseur des éléments premiers.

Bouger pour frôler la souplesse, la peau assoiffée et le geste réinventé pour les géométries essentielles des souffles et des chuchotements.

Parcourir par la courbe la construction vivante et l'aérien, le vide où prend germe le plein.

Recueillir les rayons pensifs et silencieux, caresser la lumière des horizons franchis.

Accueillir sans trembler la vigueur et la mort, tous les voeux de la terre aux parfums de douceur et de violence.

S'immerger dans le clair et en goûter le sombre, les tendances diverses, les magies qui s'opposent et se croisent sans se perdre et se nuire.

S'illuminer de soleil sous-jacent et de la nuit prochaine, tumulte lumineux où se coulent les ombres. 

Entrer  pour demeurer dans la fusion première, le sauvage secret de la grande tisseuse vivante.

(...)

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article