Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Top articles

  • Un jour la nuit

    16 septembre 2018 ( #Un jour la nuit )

  • Le dialogue des éléments

    12 octobre 2012 ( #Le dialogue des éléments )

  • Copains comme cochons

    21 décembre 2014 ( #Copains comme cochons )

    La série Copains comme cochons appartient au quatrième groupe. Celui-ci aborde l'apparition symbolique et la nature de l'animal. Ainsi, en jouant sur la mise en avant des structures, des formes rencontre-t-on des cochons remettant parfois en question...

  • Lignes de partage

    07 avril 2020 ( #Lignes de partage )

    La série Lignes de partage appartient au dix-septième groupe. Ce groupe parle de voyages, réels ou oniriques, mais dans tous les cas multi-dimensionnels: Rencontres, paysages naturels, traversées de ville... Les éléments se combinent pour esquisser une...

  • Dans le regard des sylves

    22 octobre 2018 ( #Dans le regard des sylves )

  • Dans le regard des sylves

    21 octobre 2018 ( #Dans le regard des sylves )

  • Dans le regard des sylves

    20 octobre 2018 ( #Dans le regard des sylves )

  • Dans le regard des sylves

    21 octobre 2018 ( #Dans le regard des sylves )

  • Souffle

    26 juillet 2013 ( #Souffle )

    Montpellier, 03/2010. le craquement étincelle une pensée ligneuse s'aligne en silhouettes la torsion redresse la légende le bois déjà en sang s'évidera en chair pour la lignée des hommes la lente gestation dans sa chaleur d'anneau fait la roue d'un destin...

  • Côté jardin et côté cours

    03 juillet 2021 ( #Côté jardin et côté cours )

    Côté jardin et côté cours (extraits des textes et de la série photographiques, le texte d'introduction n'est pas communiqué) un museau de forêt me le souffle toujours pour moi tout recommence le vert où se couler les bêtes où crier les ailes où s'accrocher...

  • Sept vies et quelques unes (7)

    31 décembre 2010 ( #Sept vies et quelques unes )

    Albi, 12/2010. créature dépouillée de son poids sur le sol l’effort dans le repos est limite fuyante un galop démiurge un imprimé d’urgence un condensé d’animal de vie comme de mort tel un soleil taureau au fond noir minéral

  • Sept vies et quelques unes (1)

    29 juillet 2013 ( #Sept vies et quelques unes )

    Albi, 12/2010. perle un reflet le long de la gouttière une goutte de miel se coule en caresses la paix dans sa fourrure lisse un soir qui s'endort en montrant patte blanche l'aube sur sur son visage débobinera tous ses éclats

  • Sept vies et quelques unes (6)

    31 décembre 2010 ( #Sept vies et quelques unes )

    Albi, 12/2010. cela encore en nous le ricanement du squelette ses bouées d’ironie nature de la boue éponge sans surprise lime le froid ce qui fendille laisse parler tes jungles crânement comme si tu pouvais survivre laisse aller le mystère qu’il t’em...

  • Sept vies et quelques unes (9)

    31 décembre 2010 ( #Sept vies et quelques unes )

    Albi, 12/2010 le saut est dans le corps rassemblé sur ses gardes un déclic la peur s’arme au fond de son refuge la morsure se perche équilibre parlant le pointu de ses dents une bouffée de poils s’effondre et se soulève en bordure de nerf se penche un...

  • Sept vies et quelques unes (10)

    31 décembre 2010 ( #Sept vies et quelques unes )

    Albi, 12/2010. la vue en écho le croc surprend le cri quand se greffe la griffe fer de nos métamorphoses tenaillées par le sombre le sang parle au sang et se mord en gouttant

  • Equus l'esprit de corps (1)

    01 juin 2015 ( #Equus l'esprit de corps )

    La numérotation des articles présentant les photographies signifie simplement que l'ordre des images tient un rôle important dans la démarche suivie. Bonne visite... St Jean de Védas, 01/2015.

  • L'étendue, de tout son long

    12 novembre 2018 ( #L'étendue de tout son long )

    surface de l'amour froid le voyage ricoche débarque en tous sens l'épave est ce qu'il reste l'épave est ce qui part aux pieds de ces ombres des marées erre le sable sans sommeil

  • L'étendue, de tout son long

    11 novembre 2018 ( #L'étendue de tout son long )

    le chemin dans la poche roule sans équilibre l'osmose des jours nos paupières mi-closes laisse goutter une nuit de sel cru le sang dans le sablier donne racine à nos marécages

  • L'étendue, de tout son long

    10 novembre 2018 ( #L'étendue de tout son long )

    entre nous le sang chaud de l'oiseau balancé d'altitude vestige en soleil d'un jour déjà donné la nuit de tes cheveux était de brume marine son sel reste à mon goût et me suit pas à pas tendus à pleine mer nos sentiments serrés écument encore l'insai...

  • L'étendue, de tout son long

    09 novembre 2018 ( #L'étendue de tout son long )

    palpitation d'une rupture d'aile la douleur solitaire éclot d'une douceur sans coquille tu es la nuit qui me tend ce poids mort le vide de mon front me dévoile la face et le regard se tord se tourne se détourne

  • L'étendue, de tout son long

    08 novembre 2018 ( #L'étendue de tout son long )

    au pied de l'horizon l'échouage sans borne le cumul déversé des lourdes phrases à noyer étang noir d'une mémoire à percer le front se plisse la peau les songes l'effort la peine contractions accoucheuses d'un devenir au germe surnageant

  • L'étendue, de tout son long

    03 novembre 2018 ( #L'étendue de tout son long )

    sur l'étendue déroulée s'étirent des pousses de temps et de chemin frais pistes désensablées et de lumière haute là un guide buissonnant à l'esprit de grand lien fore le ciel et l'eau traverse fort de sa vie de ses grands pas entraîne pousse le silence...

  • L'étendue, de tout son long

    01 novembre 2018 ( #L'étendue de tout son long )

    les étangs dorment en profondeur les ondes éparpillées glissent d'image en image arrachent à la terre mes âges pour une fois emmêlés plénitude des songes où tout s'arrête reprend revisite attend l'après la vie l'amour deux créatures divines lèchent mon...

  • Souffle

    19 mars 2015 ( #Souffle )

    Montpellier, 03/2008 du dernier trait comme première semence d'un souffle finement soulevé étiré enlacé le désir à ne pas manquer ne peut manquer sa cible

  • Souffle

    18 mars 2015 ( #Souffle )

    Montpellier, 02/2011. l'étrange fait oublier son nom pour courir à nos têtes langue de langueur envoûtement sous voute le champ d'ombre traverse l'humide ténébreuse notre histoire déserte pour se recommencer dans une sève ouverte vivace à effeuiller

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>